Changement d'équipe,

chers lecteurs, chères lectrices, internautes et cyborg contaminés ou pas encore par le flux océanique chargé de radioactivité produit par Fukushima

il est maintenant l'heure de laisser la place à une nouvelle équipe de rédacteurs

sur cette plate-forme initialement consacrée à l’œuvre de Jacques Sternberg.

Le nom changera peut-être, c'est même souhaitable. La science-fiction française y trouverait son vaisseau pour faire quelques escales ailleurs que dans la stricte actualité. Iconoclaste de nos jours est une variable bien difficile à repérer sur le curseur, mais les idoles exercent toujours leur pouvoir de nuisance même pétrifiées en siècles additionnés face à l'impuissance des archéologues, c'est-à-dire de l'Occident.

La SF pourrait encore proposer des conjectures et des sarcasmes, une futurologie originale et des rêves d'accalmie. L'auteur de 188 contes à régler ciblait les situations à venir à la manière des écrivains et dessinateurs trempés dans l'encre de Hara-Kiri hebdo, en satiriste « bête et méchant », c'est-à-dire en surenchère sur la bêtise et sur la méchanceté des hommes.

Le présent vient de mettre k.o. l'utopie.

Nous laissons donc le fauteuil au commandant spationaute qui vient et lui souhaitons bonne chance à lui et à l'équipage dans la conduite de ce vaisseau du temps jadis capable de poursuivre sa navigation vers d'autres étoiles.


Denis Chollet


PS : Dans cette ultime édition, quelques nouvelles, plus ou moins récentes, dans ACTUALITE.
Adresse du site : http://jacquessternberg.free.fr